ASSEMBLEE PLENIERE EXTRAORDINAIRE DE LA CEB-N

ASSEMBLEE PLENIÈRE EXTRAORDINAIRE DES ÉVÊQUES DU BURKINA

ASSEMBLEE PLENIÈRE EXTRAORDINAIRE DES ÉVÊQUES DU BURKINA

Les évêques de la Conférence Épiscopale Burkina-Niger ont tenu une Assemblée Plénière Extraordinaire, du Lundi 13 au Jeudi 16 Novembre 2023, au Centre National Cardinal Paul ZOUNGRANA à OUAGADOUGOU. C’est à l’ordinaire du lieu, le cardinal Philippe Ouédraogo qui, le premier, a pris ma parole pour adresser à ses pairs un mot de bienvenue. Après les salutations d’usage, il a évoqué les changements dans l’archidiocèse de Ouagadougou, dont l’acceptation de sa renonciation à la tête de l’archidiocèse  de Ouagadougou où Mgr Prosper KONTIEBO sera installé comme nouvel archevêque le 16 décembre prochain. Il a invité ses pairs à une intensification de la solidarité, tant matérielle que spirituelle, entre diocèses . Cette Assemblée Extraordinaire s’est imposée par l’urgence d’un certain nombre de questions dont le traitement ne pouvait attendre les prochaines Assemblées Plénières Ordinaires, situées entre janvier et juin de chaque année. Le président de la Conférence Épiscopale, Mgr Laurent DABIRÉ, évêque de Dori nous en résume le contenu : « Les évêques de la Conférence Épiscopale Burkina-Niger ont senti la nécessité de tenir une Assemblée Plénière Extraordinaire pour pouvoir faire face à la situation nationale préoccupante et délicate et pouvoir également donner suite à certaines instances de la vie de l’Église Famille de Dieu au Burkina et au Niger qui ne peuvent être différées plus longtemps sans préjudice pour la vie de l’Église ». Concernant la situation nationale délicate qui a occupé une bonne partie du temps de cette assemblée, Mgr Laurent en précise les points d’attention : « notamment le climat social tendu, le dialogue qui s’amenuise et les évêques ont essayé de cerner cette situation et se sont proposés d’apporter leur contribution à travers des démarches et des rencontres avec les différents protagonistes afin de pouvoir aplanir les différentes positions ». Les travaux se sont achevés par l’Eucharistie du jeudi matin avant que chacun ne regagne son diocèse.

 

Paul DAH