Conférence dédicace de Sœur Anne-Marie KABORÉ

Religieuse de la Congrégation des Sœurs de l’Immaculée Conception de Ouagadougou, docteur pharmacienne, Sœur Anne-Marie KABORÉ est également une artiste musicienne de renom. Avec quatre albums de belle facture à son actif déjà, son cinquième volume, DEO GRATIAS a fait l’objet d’une conférence – dédicace le jeudi 25 janvier courant au Centre National Cardinal Paul Zoungrana, devant un grand public de clercs et laïcs.

Comment arrive à conjuguer à bonne fin toutes ces occupations, la sœur elle-même répond : « Je suis actuellement doctorant en thèse recherche à l’Université Joseph Ki-ZERBO, pour la troisième année, je suis enseignante à l’Université saint Thomas D’Aquin, j’ai les exigences de la vie religieuse, je manage deux structures de fabrication de médicaments traditionnels améliorés. Ça demande beaucoup de sacrifices mais la grâce de Dieu m’est donnée de réussir toutes ces missions, ainsi le soutien de mes soeurs. » D’où lui vient ce  talent insoupçonné qui la porte au-delà des frontières du Burkina, Sr Anne-Marie : « J’ai reçu la grâce de Dieu depuis ma tendre enfance. C’est à l’âge de sept ans que j’ai composé mon tout premier chant. C’était ma stratégie pour retenir ma catéchèse qui portait sur la création parce qu’il y avait une interrogation. Etonnée, ma maman en m’entendant le chanter s’est demandée où je l’ai appris. Lui ayant dit que c’était ma composition, elle m’a demandé de le lui chanter. Ensuite, elle m’a encouragée à le présenter lors d’un concours de chants et j’ai remporté le premier prix…» Ce talent, développé avec le concours de sa grand-mère paternelle, sœur Anne-Marie le met au service de l’évangélisation : « Je suis une sœur qui évangélise par le chant, point. »

Paul DAH