CLÔTURE DES SIXIÈMES ASSEMBLÉES DE L’UCAO

CLÔTURE DES SIXIÈMES ASSEMBLEES DE L’UCAO

Au terme des Assemblées de l’université catholique de l’Afrique l’ouest, (UCAO) tenues du 7 au 12 novembre dernier à Ouagadougou, le Grand Chancelier de cette institution, Mgr Alexis Touably Youlo, évêque du diocèse d’Agboville en Côte d’Ivoire et président des Conférences épiscopales réunies d’Afrique de l’ouest (Cerao-Recowa)

 

 tire une entière satisfaction en termes de bilan, ‘‘Je ne dirai pas seulement positif mais largement positif mais largement positif, largement positif. Je crois que nous devons être heureux du travail abattu. Maintenant, il faut que ce travail porte beaucoup de fruits. C’est là le défi qui doit être relevé. Sinon le travail a été fait et très bien fait ». Pour ce faire, le grand chancelier recommande ceci : « Il faut être compétent pour le travail qu’on a à faire ; oui, il faut être compétent mais il faut travailler en communion avec les autres.

Marcher sur ses deux pieds : la compétence technique et la communion ». Le père Augustin NDIAYE, recteur de l’UCAO, exprime sa joie pour le succès de cette université ouest africaine : « Ma joie, c’est ce succès-là.

Ma joie principale c’est quand je vais dans une unité et toute l’unité est là avec les étudiants et on chante l’hymne de l’UCAO ; les étudiants disent : UCAO, tu es notre fierté, tu es la fierté de l’Afrique, tu es le centre de l’excellence, du progrès ; tous ces mots, ne sont pas dit dans le vide. Il faut donc que notre formation colle justement à cela pour que l’étudiant chante, corresponde à ce qu’il sera demain dans la vie. » Paul DAH

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.